J’ai kiffé Red Steel

Red Steel

…Et je l’assume complètement

Ca fait maintenant deux ans que la Nintendo Wii est sortie. Deux ans aussi pour le très prometteur et très décevant Red Steel. Nintendo et les éditeurs tiers ont largement eu le temps d’exploiter le potentiel de la console, de réfléchir sur des concepts originaux autour du FPS, d’essayer de sortir un peu du lot casual dans lequel la console s’enlise d’heure en heure. De réconcilier les joueurs, même. Mais non. On préfère alors se coltiner des projets moisis qui se torchent en deux mois, qu’on fait payer 60 euros et que la mère-grand de service achètera en cadeau à ses petits-enfants.

On pourra dire ce que l’on veut sur Red Steel. Laid, imprécis, mal optimisé, techniquement dépassé, tout est à revoir, une déception sans précédent, mais quand même. Aujourd’hui, c’est l’un des jeux du genre les plus intéressants sur Wii. Sortie en même temps que la console, le 8 décembre 2006, le jeu était très attendu par les joueurs qui voyaient en lui l’avenir du jeu de tir, l’alternative du combo salvateur clavier/souris. Force est de constater que malgré l’effort d’originalité des gars d’Ubisoft, le jeu n’a pas réussi à exploiter à fond la Wii. Du moins c’est ce que l’on pensait. On était tout excité à l’idée de voir de nouveaux projets se développer, des projets couillus et prometteurs. Ce qu’on savait moins en revanche, c’est que Red Steel a en fait bien exploité la console de Nintendo. C’est juste qu’il n’y avait pas grand chose de plus à exploiter.

Test Red Steel

Aussi prometteur qu’il pouvait s’avérer, le jeu était imprécis à tous points de vue, injouable par certains moments et du coup très frustrant. Autrement dit, le jeu ne faisait que refléter les capacités de la Wii qu’on croyait faibles mais pas faiblardes, contrairement à son prix. En dehors de ça, il s’agit du seul jeu qui a su sortir du lot de peu de tentatives d’échecs des éditeurs tiers. Il était original, et proposait un gameplay alternatif, grâce aux duels de sabres. Vu l’état dans lequel le FPS est délaissé sur Wii au profit de je ne sais quelle daube pour amateurs de jeux en flash payants, Red Steel fait partie du top 3, obligé.

Les tentatives d’échec

Call of Duty 3. Sorti en même temps que la console, Call of Duty 3 aurait pu être un exemple de ce qu’on peut accomplir avec ce genre sur Wii. Cependant, le jeu a été raté a tout point de vue. Déjà, le portage de la version 360 n’a pas été très réussie, et c’était le premier portage d’ailleurs. C’était la première comparaison qu’on pouvait faire avec une autre console de la même génération, et c’était la première fois que l’écart était aussi énorme. En plus d’être un choc visuel, le jeu n’a pas bénéficié de qualités exceptionnelles. Le gameplay était foireux et imprécis parce qu’on n’arrivait pas à correctement viser l’ennemi, parce que le déplacement était délicat et très aléatoire, et aussi parce qu’il n’y avait aucun plaisir à y jouer finalement. Les tentatives d’exploitation de Wiimote et de Nunchuk n’ont pas réussi à jouer en sa faveur, les épreuves étant plus pénibles qu’intéressantes à faire. Au final, on se faisait chier comme pas possible, et le jeu était court, en plus. Ah oui, dernier truc, les phases de conduite : lol.

Metroid Prime 3. OK, le jeu est excellent. Et on attendait pas moins de cette série. D’ailleurs un échec de MP et on aurait fusillé Nintendo pour de bon. Mais non, le jeu a poutré sur tous les échecs qu’on avait noté dans un FPS sur Wii. Les développeurs ont bien réussi à mettre en place le gameplay, la Wiimote et son Nunchuk ont été exploités à la quasi-perfection. Le jeu est au final très intéressant pour le genre. C’est d’ailleurs dommage que le jeu n’a pas donné d’idées aux éditeurs tiers pour oser mettre en place un FPS qui puisse tenir tête à la série de Nintendo. Avec un peu plus de bourrin, si possible. Parce que oui, au final il s’agit d’un jeu Nintendo donc ben ça compte pas vraiment en fait. C’est un peu comme si on comparait un Need for Speed avec Mario Kart. Tout de suite, ça n’a pas du tout le même aspect.

Gameplay du jeu Red Steel

Medal of Honor : Avant-garde. Enième jeu sur la guerre mondiale, un échec de plus. On peut même se demander pourquoi avoir sorti un nouveau Medal of Honor, étant donné qu’il ne fait que reprendre ce qui a déjà été dit depuis plusieurs années. En manque d’originalité donc, Medal of Honor : Avant-garde, n’avait pas grand chose pour lui. Souffrant du même problème de gameplay que le dernier Call of Duty, le jeu n’a pas réussi à sortir du lot et nous pousser à le mettre en avant, comme le jeu de FPS sur Wii. Du coup, c’est logique de le voir comme un échec palpitant, tout comme la pseudo suite de la même série mais en fait qui n’a rien à voir : Medal of Honor Heroes.

Medal of Honor Heroes 2. Linéaire comme pas possible, Medal of Honor Heroes 2 avait un aspect un peu rafraichissant. Proposant le mode de jeu libre, comme le mode scripté à la Time Crisis, le jeu devenait un peu plus intéressant que ses concurrents sur la même console. Malheureusement, on avait toujours le même problème : gameplay foireux, originalité du scénario, manque de culot ou d’envie. Les tentatives de jeu en ligne n’ont d’ailleurs pas été convaincantes non plus, le jeu souffrant de lags et de bugs immenses durant les parties.

L’avenir : A base de Wiimake et de Wii Motion +

Nintendo a constaté son échec. En annonçant un truc comme la Wii Motion +, Nintendo a clairement dit « Ouais bon, on a bien vu que la console avait des lacunes en termes de gameplay et que nous-mêmes nous sommes fourvoyés en pensant qu’elle allait tout roxxer avec sa nouvelle jouabilité. Du coup ben on a attendu deux ans avant de sortir un bout de plastic qui allait radicalement tout changer. Maintenant vous pourrez vous la jouer Jedi et soldat Ryan comme pour de vrai. » Certes. Et il n’empêche que cette petite merde de Wii Motion + permet de garder un espoir sur le futur des jeux FPS ou même action sur Wii. On repense à tout ce qu’on avait espéré durant l’E3 2005 et 2006, avant que la console ne fasse son apparition dans notre salon.

Cela dit, c’est Ubisoft qui s’y colle le premier, une fois de plus. Avec le développement de Red Steel 2, comprenant la gestion du Wii Motion +, Ubisoft tente à nouveau de révolutionner le genre en étant le premier à sortir un FPS capable d’immerger le joueur et d’offrir un gameplay exclusif. On est en droit de penser que ça y est, la Wii peut finalement plaire aussi aux joueurs, osef des graphismes après tout, si le jeu offre des sensations nouvelles.

Mais la casualisation, terme très à la mode certes mais qui témoigne bien d’un vrai problème de société, prendra forcément le pas sur l’aspect purement player de la console. Et les Wiimakes sont là pour ça, d’ailleurs. Avec le remake de Metroid Prime et de Metroid Prime : Echoes sur Wii, Nintendo tente certes d’apporter un souffle nouveau aux jeux, mais témoigne bien du manque d’originalité totale à pondre un jeu inédit qui puisse plaire aux joueurs. Aucun risque n’est pris, on sait que les jeux vont se vendre par cartons remplis, que les joueurs occasionnels vont découvrir une nouvelle série qui va plus ou moins leur plaire, et que finalement, on passe son temps à se répéter encore et encore. Il ne serait d’ailleurs pas surprenant de voir débarquer MGS : Twin Snakes sur Wii, qui était déjà un remake du premier Metal Gear Solid sur PSone.

Concernant les Wiimakes, on est complètement partagé. Certains sont très excités à l’idée de revoir des jeux anciens remis aux goûts du jour et tout le monde est content, fan service pour certains et découverte pour le reste. Les plus retrogamers en revanche, sont un peu crispés à l’idée de toucher à des perles d’une autre époque et de constater le manque sévère d’originalité dans la création vidéoludique de nos jours, d’où le très marquant « c’était mieux avant ».

Pourquoi au final, Red Steel poutre sa race ?

En dépit de ses nombreuses lacunes, Red Steel est le meilleur FPS sur Wii et ce grâce à ses nombreuses qualités :

  • Parce que c’était le premier FPS sur Wii.
  • Parce qu’il nous a fait beaucoup espérer et même si on est en droit d’être déçu, on ne peut empêcher de garder un bon souvenir.
  • Parce que tout ce que Red Steel a fait, c’est montrer du doigt les lacunes d’une console dépassée technologiquement, et ce dès le premier jour de sa sortie.
  • Parce qu’en deux ans, on attend toujours le FPS qui arrive à le dépasser.
  • Certes Metroid Prime a poutré, mais c’est un jeu Nintendo donc ça ne compte pas…
  • …En plus il est tout sauf bourrin, donc en fait pas terrible.
  • Parce que Red Steel a su être un tant soit peu original
  • Parce qu’il faut bien se raccrocher à quelque chose quand on a une console aussi peu servie en jeux de qualité
  • Parce qu’on se dit forcément que Red Steel 2 sera meilleur avec la gestion de Wii Motion +
  • Parce qu’avec le Wii Motion +, justement, on est en droit d’attendre des jeux plus précis, plus maniable et d’une meilleure qualité.
  • Parce qu’on peut toujours rêver, hein.